05 juin 2006

Cote 304 - Quelques citations

Ordre général n° 199 du 9e C.A.
Le Général Commandant le 9e C.A. cite à l'ordre du Corps d'Armée les militaires dont les noms suivent :
La 21e compagnie du 290e R.I., la 22e compagnie (Capitaine Poirier) et la 23e compagnie (Sous-Lieutenant Clech, tué).
« Après avoir pris part à une charge à la baïonnette, se sont maintenus pendant trois jours sur leurs positions sous un bombardement méthodique d'une violence inouïe par obus de gros calibre et ont repoussé de nombreuses attaques de l'ennemi, lui faisant des prisonniers et sans céder un pouce de terrain.- Mai 1916. »
La 17e compagnie du 290e R.I. (Lieutenant Jaillet, tué), la 19e compagnie (Capitaine de Lavarène, blessé), la 20e compagnie (Sous-Lieutenant Daguerre) et la compagnie de Mitrailleuses du régiment (Lieutenant Dupré, blessé)
« Ont refoulé l'ennemi de leur secteur et se sont naintenus sur le terrain sous un bombardement de plusieurs jours. Ayant trouvé les troupes de relève insuffisantes, sont restées en position et ont aidé les troupes de contre-attaque à reprendre une tranchée perdue. - Mai 1916. »
Au Q.G., le 18 mai 1916.
Signé : Général CURÉ.

Ordre général n° 190 de la II° Armée
Le Général Commandant la IIe Armée cite à l'ordre de l'Armée
M. BAYNIER Eugène, Sous-Lieutenant au 290e R.I.
« Officier audacieux jusqu'à la témérité. A fait toute la campagne et a assisté à toutes les affaires du régiment. Le 5 mai 1916, sa compagnie occupant des tranchées à peine ébauchées a donné l'exemple du courage et du sang-froid à ses hommes, a repoussé plusieurs attaques en commandant le feu à petite distance. Frappé mortellement, s'est écrié : « J'y suis,  continuez. »
M. BOUCHARD François - Jules - Marie, Sous-Lieutenant porte-drapeau au 290e R.I.
« Le matin du 5 mai 1916, le régiment se portant en ligne, s'est arrêté au milieu d'un tir de barrage pour panser un homme gravement blessé. Dans l'après-midi, les positions tenues par le régiment, étant soumises à un bombardement d'une extrême violence, a fait preuve d'une abnégation sublime en restant à découvert dans la tranchée pour panser les nombreux blessés qui se réfugiaient auprès de lui. A été tué dans l'accomplissement de sa tâche de dévouement. »
Au Q. G., le 3 mai 1916.
Le Général Commandant la IIe Armée, Signé : NIVELLE.

 

ri290_portrait_bouchard1

Sous-lieutenant Bouchard

 

Concernant le sous-lieutenant Bouchard, on lira avec intérêt les extraits de son journal dans le recueil "Les régiments du Berry dans la Grande Guerre - Les 16e et 17e divisions d'infanterie au feu" de Philippe Sauvagnac édité par l'Association Romain Guignard - 2004.

De la Division n° 16 de la 17e D.I.
Le Général Commandant la 17e D.I. cite à l'ordre de la Division les militaires dont les noms suivent :
LEVESQUE Jules, Caporal au 290e R.I.
DUBAULT Victor, Soldat au 290e R.I
RENARD Victor, Soldat au 290e R.I.
BERTHAULT Henri, Soldat au 290e R.I.
AUBERT Louis, Soldat au 290e R.I.
CAGNAT Albert, Soldat au 290e R.I.
MILLOT Octave, Soldat au 290e R.I.
BOUCHEREAU Désiré, Soldat au 290e R.I.
MOREAU Gustave, Soldat au 290e R.I.
« Faisaient partie d'une compagnie qui devait être relevée dans la nuit du 6 au 7, mais qui ne fut relevée réellement que dans la nuit du 7 au 8. Trouvant que le 7 la relève de leur portion de tranchée n'était pas encore suffisante, sont restés en place d'un commun accord jusque dans la nuit du 8 au 9. Ont ainsi pris part en supplément aux combats du 7 et aux contre-attaques du 8. »
Au Q.G., le 21 mai 1916.
Le Général Commandant la 17e D.I.,
Signé : LANCRENON.

 

Ordre général n° 203 du 9e C.A.
Le Général Commandant le 9e C.A. cite à l'ordre du Corps d'Armée les militaires dont les noms suivent :
CADET Léon, infirmier, aumônier au 290e R.I.
« A fait preuve depuis son arrivée au régiment des plus belles qualités qui peuvent honorer un aumônier militaire.
Esprit de sacrifice, bravoure et complète abnégation. Tué à son poste le 27 avril 1916. » €
L'aumonier Cadet était père Blanc. Il comptait à ce titre de nombreuses campagnes en Afrique. Il était très aimé des soldats.
RIMANDIÈRE Jules, Soldat au 290e R.I.
« Très bon soldat, d'un courage et d'une endurance remarquables. Au cours d'une attaque ennemie, le 5 mai 1916, son Chef de section grièvement blessé, n'a pas hésité, malgré la violence du bombardement, à le transporter au poste de secours aidé d'un camarade. »
DESVIGNES Joseph, Soldat au 290e R.I.
MICHARDIÈRE Henri, Soldat au 290e R.I.
« Très bon soldat, remarquable de courage et de sang-froid. Au cours d'une attaque ennemie, le 7 mai 1916, ayant été fait prisonnier, a réussi à s'échapper quelques heures après et à rentrer dans les lignes françaises, malgré la violence de la fusillade et du bombardement.»
GAULTIER Jean-Louis, Soldat au 290e R.I.
« Vieux et brave soldat. En campagne depuis le début. A rempli les fonctions périlleuses d'agent de liaison du Colonel dans toutes les affaires où le régiment a été engagé. A constamment fait preuve d'un courage et d'une abnégation dignes des plus grands éloges. A fini par succomber le 5 mai 1916. Déjà cité. »
DUCHEMIN Henri, Soldat au 290e R.I.
« Mitrailleur d'un courage au-dessus de tout éloge. Le 7 mai 1916, se voyant sur le point de tomber entre les mains ennemies réussit sous un bombardement intense à se dégager en emportant sa pièce. Dans l'impossibilité de la mettre en batterie, faute de servants et de munitions, ne s'en sépara qu'après l'avoir mise en lieu sûr et vint ensuite faire le coup de feu dans une tranchée. »
Au Q.G., le 20 mai 1916.
Signé : Général CURÉ.

 

Ordre de la Division n° 19 de la 17e D.I.
Le Général Commandant la 17e D.I. cite à l'ordre de la Division les militaires dont les noms suivent :
LECOMTE Lucien, Soldat au 290e R.I.
« Vieux soldat, serviteur accompli. Plein d'entrain, donnant l'exemple aux jeunes. Remplissant les fonctions délicates d'agent de liaison du Colonel. A été gravement blessé le 5 mai après avoir traversé à plusieurs reprises des positions violemment bombardées. Déjà cité. »
Au Q.G., le 1 juin 1916.
Le Général Commandant la 17e D.I.,
Signé : LANCRENON.

 

Sources:
Colonel Eggenspieler - Un régiment de réserve du Berry - Le 290e RI

Philippe Sauvagnac "Les régiments du Berry dans la Grande Guerre - Les 16e et 17e divisions d'infanterie au feu"



 

Posté par Indre1418 à 20:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,