30 juin 2006

Tentatives de fraternisations au 290e

"Si les Allemands ne nous taquinaient pas avec leur fusil, par contre ils nous agaçaient passablement avec leurs petites torpilles à ailettes. Ces petits engins lancés en grand nombre démolissaient nos tranchées. Les Allemands les lançaient de préférence sur les portions de tranchée qu'ils pouvaient atteindre par des coups d'enfilade. Ils visaient également nos petits postes avancés que nous appelions les P.P.; ils étaient très nombreux dans le secteur. Pour protéger les veilleurs qui s'y tenaient on tendait au-dessus du poste un treillage de fil de fer qui renvoyait vers l'extérieur les petites bombes qui tombaient dessus. Ces tirs devaient être commandés parce qu'ils s’effectuaient régulièrement tous les soirs entre 20 et 22 heures. On pouvait également croire à un tir commandé en raison de l’attitude énigmatique des fantassins allemands envers les envers les nôtres. Jamais on ne les a vu tirer un coup de fusil sur un de nos hommes. Ils faisaient, au contraire, tout ce qu'ils pouvaient pour entrer en relation avec eux, et être camarades. Ils lançaient fréquemment vers nos tranchées des journaux allemands et des petits billets écrits de leur main. Dans les journaux on pouvait voir qu'à l'intérieur de l'Allemagne la population récriminait contre la longueur de la guerre, il commençait à y avoir pénurie de vivres. Les billets étaient destinés à faire connaître à nos hommes ce qu'ils devaient faire pour éviter qu'on tire sur eux. Voici à titre documentaire la traduction de trois de ces billets :
1° « Camarades, ne vous montrez pas tant. Nos officiers nous ordonnent de tirer sur vous. Salutations, Camarades. »
2° « Attention, camarades ! Baissez la tête. Chez nous il y a beaucoup d'Officiers. Il y en a qui sont très méchants, mais il y en a qui sont camarades. Attention parce qu'il y en a un qui s'est enfui chez vous hier. Camarades ne tirez pas, baissez la tête. Votre camarade. »
3° « Camarades, venez nous chercher cette nuit entre minuit et 1 heure du matin. Ne tirez pas, nous ne tirerons pas non plus. Soyez bien prudents pour venir. Salutations, Camarades. »

Quel était au fond l'état d'esprit de ces Allemands ? Quel but poursuivaient-ils avec leurs tentatives de fraternisation ? Etait-ce un piège qu'ils nous tendaient, ou un simple essai de démoralisation de nos propres troupes ? En somme, c'est ainsi qu'ils ont procédé sur le front russe où le système a réussi. Ne sachant pas à quoi m'en tenir je me méfiais, et journellement je mis les cadres et les hommes en garde contre ces tentatives amicales. La consigne formelle était de tirer sans hésitation sur tout Allemand qui montrerait sa tête. Dans mes tournées je donnais du reste l'exemple.

tentativefraternisation
Les Boches cherchent à fraterniser

A vrai dire, je crois que parmi les Allemands que j'avais en face de moi il y en avait qui étaient réellement las de la guerre, parce que à un moment donné ils ont déserté en assez grand nombre. Il est venu d'abord un premier déserteur qui s'est présenté à un P.P. occupé par des Martiniquais. Un de ceux-ci a saisi l’Allemand, un véritable colosse, et l'a fait descendre d'office dans le P.P. d'où on me l'a amené. Il a protesté de toutes ses forces d'avoir été empoigné. Il disait qu'il était venu simplement pour échanger du tabac. Je l'ai consolé en lui disant pourrait l'échanger un peu plus loin. C'est à ce déserteur a fait allusion dans le deuxième billet.
Peu après ce premier déserteur, il en est venu un soir six à la fois. J'en avais plein mon poste. Je les ai interrogés sur le motif de leur désertion. Tous se plaignaient de leur nourriture. C'étaient tous des gringalets qui avaient l'air d'être des récupérés. Quand j'ai prononcé le mot de Brigade ils se regardaient d'un air ravi. Ils avaient compris que je les faisais conduire à l'arrière".

Sources: Colonel Eggenspieler - Un régiment de réserve du Berry
Sources Photo: La première guerre mondiale - Album de photographies inédites et restaurées - Collection JP Verney

Posté par Indre1418 à 20:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :