C'est le 16 avril 1917 que, pour la première fois, l'artillerie d'assaut française fut engagée sur le front. Dans le cadre de l'offensive Nivelle du Chemin des Dames, cent-vingt-huit chars Schneider, répartis en deux groupements, participèrent à cette attaque.
Embarqués sur voie ferrée à Champlieu, à la lisière de la forêt de Compiègne, là où se trouvait le camp d'entraînement de cette arme nouvelle, le 11 avril, les engins furent rassemblés à l'ouest et au sud-ouest de Cuiry-les-Chaudardes, village proche des zones d'engagement.
Deux groupements furent mis en place:
Le groupement le plus important était celui du commandant Bossut, soit un total de quatre-vingt chars.
Le second groupement "Chaubès", composé de quarante-huit chars Schneider, dont huit s'embourbèrent au cours du trajet et ne purent participer à l'attaque, répartis en trois groupes, quitta sa position d'attente, dans les bois de Beaumarais, à six heures vingt et progressa en une seule colonne dans le secteur de la ferme du Temple. A six heures cinquante, sous le bombardement ennemi, la colonne fut arrêtée sur la dernière tranchée française, où le passage prévu n'était pas encore terminé, et perdit, à cette occasion, ses deux premiers chars. A sept heures quinze, ses éléments de tête parvenaient face à la première ligne de tranchées allemande.
Ce groupement accompagnait l'attaque de la 10e DI (5e CA, 5e armée).

Chars_Batailledu16

Les premiers chars français:

Char_St_Chamond_tank
Le Saint Chamond

Char_Schneider_CA1_M16_tank
Le Schneider

Sources: Wikipédia et "Le premier engagement des chars français (16 avril 1917) par le Lieutenant-Colonel J. Perre in Revue de l'infanterie

Merci spécial à J.Y. Rio pour la carte extraite des cours 1921-1922 de Saint Maixent
http://vannes1418.canalblog.com/