25 juin 2015

"D'âmes et de pierre", Ernest nivet, un sculpteur berrichon.

Il est un artiste du département qui a un lien profond et encore présent avec les combattants indriens de 14/18, j'ai nommé Ernest Nivet qui fut l'auteur de quelques monuments aux morts du département.

Un documentaire de 52 min sera prochainement diffusé (sur France 3 semble-t-il) et sera présenté en avant-première au cinéma Appolo de Châteauroux, le 7 juillet à 20h45.

Voici la bande annonce de ce documentaire "D'âmes et de pierre“ réalisé par  Pascal Guilly:

 

Mardi 7 juillet 2014 à 20h45
Cinéma Apollo
4 Rue Albert 1er, 36000 Châteauroux

 

Quelques monuments oeuvres d'Ernest Nivet:

 Argenton 195_1
Le monument départemental - Préfecture de l'indre


 
CaptureJC
Le monument aux Morts - Place Lafayette Chateauroux


CaptureJC1
Le monument "pacifiste" d'Eguzon
"Les mères détestent la guerre"

MAM_Buzancais
"La Pleureuse" du monument 1870 du canton de Buzançais

 

Posté par Indre1418 à 10:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


17 juin 2015

La difficulté pour retrouver un soldat ou l’intérêt de recouper un maximum de données.

A partir de la liste des soldats issue des monuments aux morts (MAM) départementaux, il n’est pas rare de faire chou blanc et de ne pas retrouver la fiche Mémoires des Hommes (MDH) qui correspond aux noms gravés sur ces mêmes monuments. Pour résoudre ce problème, il est alors conseillé de faire appel à d’autres sources :

La première possibilité est que la fiche issue du site Mémoires des Hommes n’existe pas, en effet, comme l’indique ledit site « Cet ensemble de fiches nous a été transmis tel qu’il a été constitué et ne prétend pas à l’exhaustivité. »
La deuxième est que sur la fiche MDH ne figure pas assez d’indices pour rattacher le nom gravé et ladite fiche. Il faut alors passer par d’autres sources.

Rencontrant souvent ce cas, je vous présente ci-dessous une des techniques de recoupement utilisée et particulièrement le cas d’utilisation des listes issues des remises de « diplômes de Mort pour la France » que l’on peut trouver aux archives départementales et qui furent tenues par la préfecture de l’Indre et consultable en R982.

Prenons un exemple concret.

A partir du site Mémorial Gen Web (MGW), on obtient la liste des noms du monument aux morts de la commune d’Aigurande.
http://www.memorialgenweb.org/memorial3/html/fr/resultcommune.php?insee=36001&dpt=36&idsource=24605&table=bp04

MAM36_Aigurande1
Collection de l'auteur

 

Parmi les noms, se trouve celui de COUTURIER Alphonse. On notera aussi que ce même nom figure sur le relévé MGW des plaques qui sont situées dans l'église d'Aigurande.

Le premier réflexe est donc de se rendre sur Mémoires des Hommes, en saisissant le nom et le prénom, on obtient une liste de 6 fiches, or, en auscultant chaque fiche on se rend compte qu’aucune ne fait mention du département de l’Indre ou de la ville d’Aigurande.

MDH
Sources Capture Ecran Mémoires des Hommes

A force d’effectuer ce type de recherche depuis quelques temps, un premier doute se porte sur 2 fiches.
La première est celle Alphonse Couturier natif du Cher, donc le département voisin et la deuxième est celle de d’Alphonse Victor, lui natif de Paris, or, nombreux sont les enfants de la région du sud du département qui montèrent à la capitale et qui gardèrent des liens forts avec la commune d’origine. A noter aussi que l'on ne trouve pas de trace de soldat Couturier dans les relevés MGW liés au 4e arrondissement de Paris, mais les relevés sont loin d'être complets.

Cependant, tout ceci ne constitue pas des preuves, il est nécessaire d’avoir des renseignements complémentaires.

Première source possible, la consultation du Livre d’Or communal sur le site des Archives Nationales. Pas de chance, si les fiches communales d'Aigurande existent, il y a des manques dans celles-ci (2 feuilles sur 9 sont manquantes). Concernant le Livre d'Or de Paris 4ème, il est plus qu'incomplet puisque comportant que 4 feuillets.
Il faut donc chercher des indices ailleurs.

Autre source possible que je suis actuellement en train de rentrer dans une base de données, le fichier issu des enregistrements de remise des diplômes de Morts pour la France que l'on trouve aux Archives Départementales (ADI36-R982). Au numéro d’enregistrement 5004, il est indiqué :

CaptureR982
Sources Archives Départementales Indre - R982

5004 - Couturier Alphonse - Sold. - 303e Inf – Aigurande.

En retournant sur Mémoires des Hommes, en regardant le numéro d'unité, il est alors possible de faire le lien avec le parisien Alphonse Victor.

archives_D570148R
Sources Mémoires des Hommes

Pour information, actuellement ce sont pas moins de 1411 noms présents sur les Monuments de l'Indre que je n'arrive pas à identifier sur Mémoires des Hommes (sur un total de 11500 noms inscrits).

Suite à la diffusion de ce message, des lecteurs me signalent que l'on peut aussi s'appuyer sur l'Etat-civil, les recensements et autres décomptes de la population.

Posté par Indre1418 à 08:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

12 juin 2015

Léon Meunier, le tambour-major du 90e (réactualisé 2015)

Régulièrement, je trouve de vieilles photos du 90ème RI. Il s'agit là d'une marotte parfois onéreuse, mais pleine de rebondissement. Bien que n'étant pas très physionomiste, il m'arrive de retrouver certains visages régulièrement.

Le dernier en date est un moustachu du 90ème RI. Pas n'importe lequel, un sous officier de la musique du régiment de Châteauroux. Par deux fois, j'ai diffusé son portrait via ce blog, mais cette fois, un troisième cliché le représente à nouveau. On fini par s'attacher.

Voici donc le tambour-chef Léon Meunier:

RI090_SousOff_Musique1909

Pourquoi lui? Où l'ai-je déjà vu?

Notre première rencontre se fit via l'album du régiment de 1904:


RI090_SousOff_Musique1904

Ensuite, deux cartes-photos me permirent de l'identifier nommément. Ces deux clichés le représentent avec ses hommes pendant des pauses casse-crôutes effectuées lors de manoeuvres en 1909 et 1910.
La carte de 1909 dont j'avais effectué la mise en ligne l'été dernier, est de sa main et permet de lui donner un nom.

63393006_p 63146676_p

 

Celle trouvée il y a moins d'un mois est celle qui a été le déclencheur de ce rapprochement. Encore lui! me suis-je alors dis.
Toujours en pîque-nique, voici à nouveau notre tambour-major:

63146750_p 63393071_p

Léon Meunier, tambour-major de 1904 à 1910 connut il le conflit? La réponse malheureusement est très certainement oui, mais en l'absence de données concrètes, il est difficile de repondre.

Sur le site Mémoires des Hommes, on trouve la fiche de Léon Eugène MEUNIER, adjudant-chef du 90ème RI en 1918, mais étant de la classe 1911, il ne peut s'agir de lui.

RI090_MPLF_MeunierLeonEugene

Notre tambour-major restera un visage sur de vieux clichés.
Merci à l'ami Stephan, pour des points de détails qui m'ont permis d'éviter un impair.

Rajout 30 juin 2011

Décidement, il y a des personnes comme le tambour-major Léon Meunier qui me poursuivent. Récemment, j'ai à nouveau mis la main sur une nouvelle carte où ce dernier apparait.

RI090_EcoleMusique_Recto_Resize

L'intitulé "90e d'Infanterie - l'Ecole" est clair et précis. Notre tambour-major a en charge la formation des clairons et tambours du régiment.

La correspondance au verso est de l'ordre privé, mais nous permet de déterminer des éléments sur notre chef de musique.
Léon est vraissemblablement marié. La carte est signée "Julie Jeanne et Léon" et débute ainsi "Chers cousins". Nous sommes bien dans le cadre d'une correspondance familiale.

RI090_EcoleMusique_Verso_Signature

En réalité, il s'agit de la deuxième de ce type. Sur la précédente, je n'avais pas prêté attention à la signature "JJ et Léon"

RI090Musique_PiqueNique1910_Verso_Signature

Dans les deux cas, la carte est adressée à la même famille (Cousins) demeurant à Coudes, dans le Puy de Dôme.

A quand de nouvelles informations concernant Léon Meunier? Je ne sais. En attendant, je passe le blog en mode "vacances" et vous retrouverai certainement aux alentours de fin août, début septembre.

Rajout 20 octobre 2012

Il y a des personnes qui vous poursuivent, Léon Meunier est de ceux-là.
Regardez bien, il est là au centre de cette carte des ous-officers du 90e RI en 1906, au premier rang.

79850094_p
79850202_p

 

Il s'agit donc de la quatrième photo où apparait notre tambour-major favori.

Rajout 12 juin 2015

Décidemment Léon Meunier devient la mascotte du forum. Il y a moins d'une semaine, j'ai trouvé un cinquième cliché le concernant. Ce cliché possède le même tampon encreur que sur le cliché en extérieur diffusé en 2011 où se trouve indiqué " 90e d'infanterie - L'école"

RI090_EcoleMusique1_RectoNB

CaptureMeunier1

Malheureusement, le texte accompagnant ce dernier cliché n'apporte pas d'élément supplémentaire.


Sources:
Collection personnelle de l'auteur
Mémoires des Hommes

 

 

Posté par Indre1418 à 16:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

09 juin 2015

Le drapeau du 90e RI est de retour à la caserne Bertrand

Avec un peu de retard et grace à la vigilance d'Huguette, je tenais à vous faire part du retour du drapeau du 90e RI, à la caserne Bertrand. L'emblême du régiment a été remis à l'amicale des anciens du régiment. Certes, il s'agit d'une copie car l'original n'est plus en l'état d'être sorti des réserves du Service Historique de la Défense, mais malgré cela c'est malgré tout un moment important à qui s'intéresse au régiment castelroussin.
Je n'ai pas pu me rendre à cette cérémonie, n'ayant pas été prévenu, mais je transmet ci dessous le report effectué par la Nouvelle République de l'Indre:

90 e régiment d'infanterie : un nouveau drapeau

CaptureJC
Le drapeau du 90e RI, la garde et le chef de corps, en 1904

Un autre regret, celui de ne point avoir pu voir cet emblème lors de la journée du 9 mai dans le secteur de Loos en Gohelle, où seuls quelques berrichons (des familles) furent présents.

Posté par Indre1418 à 20:14 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,