L'agent de liaison et le fourrier

Permalien

Commentaires sur L'agent de liaison et le fourrier

    Bonjour, savez-vous de quelle compagnie il s'agit ? mon arrière-grand-père était mobilisé à la 19e compagnie du 290e RI comme sergent-fourrier, je me demande si ça n'est pas lui au deuxième plan...

    Posté par Sophie, 17 mars 2013 à 12:56 | | Répondre
    • Bonjour
      Desolé pour le retard, je n'avais pas vu la question. Au deuxième plan, l'uniforme n'a pas de grade pour l'identifier en bas des manches.

      Posté par Indre1418, 22 novembre 2013 à 22:13 | | Répondre
    • Je pense qu'il s'agit de Marc Michon, sergent fourrier en octobre 1914, devant le polygone de Zonnebecque, a l'est d' Ypres en Belgique. Il a été nommé adjudant le 3 novembre 1914, par le Commandant Renard, qui figure sur la 1ère photo de cet album de photos du 290eme R.I.
      Il sera affecté ensuite au 4eme reg mixte de tirailleurs et de zouave, puis au 8eme Zouaves. Il terminera la guerre comme lieutenant

      Posté par Fb, 22 février 2016 à 23:05 | | Répondre
      • Je connais Marc Michon et ai son ouvrage "Mes guerres et mes prisons". Je ne pense pas que ce soit lui car ce cliché fait partie de 2 albums de photos qui ont été prises par le capitaine Tournier à partir de janvier 1915.
        Le fourrier présenté n'est pas un adjudant. Lorsque l'on passe adjudant (11/1914 pour Michon), on perd cette fonction qui ne peut être attribuée qu'à un Caporal (Militaire du rang) ou sergent (Sous-officier).
        De plus, sur l'ouvrage de Michon, il est possible de le voir lors de son séjour chez les Zouaves et il ne ressemble pas du tout à la photo ci-dessus.
        http://pmcdn.priceminister.com/photo/mes-guerres-et-mes-prisons-de-marc-michon-livre-864760631_L.jpg

        Posté par Indre1418, 23 février 2016 à 19:56 | | Répondre
        • Peut être avez-vous raison, cependant Marc Michon, mon grand-père , a été sergent fourrier avant d'être nommé adjudant, le 3 novembre 1914.
          par ailleurs, il était barbu et moustachu et ne s'est rasé qu'à la demande du commandant lors d'une période d'instruction (officier grenadier), courant 2016, au 95ème regiment d'infanterie cantonné à Mouy (Oise) , avant d'être affecté comme lieutenant au 8ème Zouaves au sein de la Division Marocaine.
          La photo figurant sur la couverture de " Mes guerres et mes prisons" a été prise fin juin 1918 ( soit 4 ans après celle qui figure sur cet albumen forêt de Villers-Cotterêts à l'occasion de la remise de la croix de guerre à la 1ère Compagnie du 8ème Zouaves qu'il commandait après les combats de Berzy le Sec.
          Je ne sais pas la date de cette photo, mais si elle est antérieure au 3 novembre 1914, il est possible que ce soit Marc Michon.

          Posté par Fb, 23 février 2016 à 21:15 | | Répondre
  • Peut être avez-vous raison, cependant Marc Michon, mon grand-père , a été sergent fourrier avant d'être nommé adjudant, le 3 novembre 1914.
    par ailleurs, il était barbu et moustachu et ne s'est rasé qu'à la demande du commandant lors d'une période d'instruction (officier grenadier), courant 2016, au 95ème regiment d'infanterie cantonné à Mouy (Oise) , avant d'être affecté comme lieutenant au 8ème Zouaves au sein de la Division Marocaine.
    La photo figurant sur la couverture de " Mes guerres et mes prisons" a été prise fin juin 1918 ( soit 4 ans après celle qui figure sur cet albumen forêt de Villers-Cotterêts à l'occasion de la remise de la croix de guerre à la 1ère Compagnie du 8ème Zouaves qu'il commandait après les combats de Berzy le Sec.
    Je ne sais pas la date de cette photo, mais si elle est antérieure au 3 novembre 1914, il est possible que ce soit Marc Michon.

    Posté par Fb, 23 février 2016 à 21:14 | | Répondre
  • Bonsoir
    Je me félicite de vous "rencontrer", j'ai le livre de votre GP et cet ouvrage est un délice de lecture pour qui s'intéresse au conflit et bien évidemment, comme moi, au 290eRI.
    Je vous confirme que les clichés que je présente sont bien de la période du début 1915, qui correspond d'ailleurs à l'arrivée du capitaine Tournier au 290eRI, alors que le commandant Renard était chef de corps, en attente de la nomination du colonel Eggenspieler.

    Posté par Indre1418, 23 février 2016 à 21:40 | | Répondre
Nouveau commentaire

290e RI L'album photo du séjour en Flandres - Début 1915 : 17 photos

DiaporamaDiaporama