Aujourd'hui (7 octobre 2013), les oeuvres de Guillaume Apollinaire passent dans le domaine public. Histoire de rendre hommage à l'artilleur qu'il était alors, mais néanmoins poète, voici donc un poème publié en 1918.

Non, je ne reprendrai pas le célèbre: ""Ah Dieu ! que la guerre est jolie"

Guillaume_Apollinaire_foto

 EXERCICE

Vers un village de l’arrière
S’en allaient quatre bombardiers
Ils étaient couverts de poussière
Depuis la tête jusqu’aux pieds

Ils regardaient la vaste plaine
En parlant entre eux du passé
Et ne se retournaient qu’à peine
Quand un obus avait toussé

Tous quatre de la classe seize
Parlaient d’antan non d’avenir
Ainsi se prolongeait l’ascèse
Qui les exerçait à mourir

Poèmes de la paix et de la guerre (1913-1916), NRF, 1918


Pour le plaisir de la lecture ....d'un autre poème d'Apollinaire, poème court mais exquis.

Carte postale

    Je t'écris de dessous la tente
    Tandis que meurt ce jour d'été
    Où floraison éblouissante
    Dans le ciel à peine bleuté
    Une canonnade éclatante
    Se fane avant d'avoir été

 

Calligrammes
Poèmes de la paix et de la guerre (1913-1916)
, NRF, 1918

646

jpg_apollinaire-blesse-1916