Dans un message précédent, nous avions vu, que pendant la période 1921-1922, l'Etat avait donné la possibilité aux familles de faire rapatrier les corps des défunts depuis les nécropoles ou les cimetières provisoires présents notamment dans la zone du front.
Ainsi 1707 retours de corps furent répertoriés et rapatriés dans le département de l'Indre, voir ICI

Au niveau local, les familles avaient alors la possibilité soit d'inhumer le défunt dans la sépulture familiale soit dans un carré dit "des corps restitués". Lors de sa session de janvier 1921, le conseil municipal de Badecon le Pin vote l'attribution d'une concession à perpétuité pour tous les soldats dont les corps seront ramenés.

CaptureMairieBadecon_Janvier1921_ConcessionPerpetuelle
Sources: Registre des délibérations du conseil municipal de Badecon Le Pin (36)

On notera que sans précision supplémentaire, ceci s'applique à tous les corps, tant en carré de corps restitués que dans les sépultures individuelles.
Au terme d'une visite des deux cimetières de la commune de Badecon le Pin , il apparait tous les corps restitués reposent dans les carrés dits de corps restitués et aucun dans une sépulture individuelle.

Un carré des corps restitués est présent dans chacun des deux cimetières de la commune:

z9j5cy0x
Carré des corps restitués du cimetière de Badecon (voir Mémorial Gen Web)

 

j3zam8xf
Carré des corps restitués du cimetière du Pin (Voir Mémorial Gen Web)

 

D'après les données trouvées aux Archives Départementales (voir message ci-dessus "1707 retours"), pour la commune du Pin (nom d'alors), nous avons 8 corps qui furent rapatriés. Mais au final, se furent 9 corps qui se trouvent dans les 2 cimetières.
Un corps fut donc rapatrié plus tard que le dit recensement préfectoral:
Il s'agit de BRUNAUD Joseph Camille

Badecon004